Cenon aurait été créée aux alentours du Vème siècle avant notre ère. Quelques vestiges gallo-romains ont été trouvés sur les hauteurs de la rive droite. Vers le XIème siècle, les deux parties de la ville existent :

  • Une partie haute (l'actuel Haut Cenon) essentiellement composée de forêts de cyprès. Cette partie prendra le nom de "Cenon Le Tertre". voir extrait cadastre
  • Une partie basse (qui correspond aux zones inondables de l'actuel Bas Cenon), zone marécageuse qui s'appellera "Cenon La Palus". voir extrait cadastre

 La partie basse deviendra un vignoble avec des vins réputés. A cette époque, la partie Cenon-la-Palus s'étend jusqu'aux rives de la Garonne englobant l'actuel quartier de Bordeaux Bastide. Cenon a pour nom "Cenon la Bastide"

Peu de changements interviennent dans la configuration des lieux jusqu'au XIX ème siècle, époque à laquelle tout s'accélère :

  • Construction du Pont de Pierre (premier empire)
  • Construction du chemin de fer et de la Gare d'Orléans (actuel cinéma Mégarama) sur le territoire de Cenon la Bastide. A cette époque, les passagers du Chemin de Fer empruntent à pied ou en voiture le Pont de Pierre pour rejoindre la ville de Bordeaux.

C'est dans cette période que Cenon la Bastide prend une importance qui attire la convoitise de sa grande soeur, de l'autre coté de la rive. Malgré l'opposition des élus de Cenon la Bastide, Bordeaux annexe une grande partie des zones basses de Cenon (37 hectares) et de Floirac (Cenon la Palus  et Floirac la Palus) en 1865 sous le second empire. La partie donnée à Bordeaux couvre donc tout le territoire actuel de Bordeaux-Bastide allant de la place Stalingrad jusqu'au Boulevard Joliot-Curie. (Pour plus de détails sur cette période, lire ici)

 

 

 vue_g_n_rale_cadastre_Napol_on

 

Image extraite du cadastre Napoléonien de Cenon-la-Bastide Archives Départementales

 

Pour d'autres recherches cadastrales, consulter le site des AD de Gironde